Un morceau de m.holterbach sur "Phonographies Batraciennes" Sonatura n°10 CD hors-série

Publié le par orbes

Phonographies batraciennes, Sonatura n°10

Le voici enfin… ce hors-série de Sonatura entièrement consacré aux amphibiens ! Après quelques péripéties, il est enfin prêt à être multiplié et sera distribué aux abonnés de la revue d'ici quelques jours. Je vous laisse découvrir la couverture avant du livret, l'édito de Stéphane Vitzthum, quelques extraits et le programme pour vous mettre en appétit…

 

Sur près de 6 000 espèces d’amphibiens dans le monde, 32 % sont menacées d’extinction et 43 % ont des populations en régression ! Ces chiffres très inquiétants deviennent spécialement effrayants lorsque l’on sait que les Amphibiens sont des bio-indicateurs de la qualité de notre environnement… oui, notre environnement, celui-là même dans lequel nous vivons…

Avec 36 espèces en France (24 anoures et 12 urodèles), le monde des amphibiens reste malheureusement méconnu du public. Seuls les anoures (grenouilles, crapauds, rainettes…) chantent réellement, essentiellement lors de la reproduction. Les urodèles (tritons, salamandres…) sont silencieux et les bruits qu’ils émettent parfois restent anecdotiques.

Découvrir l’univers des amphibiens par une approche sonore est des plus passionnant : il y a autant de chants d’appel que d’espèces. Et à cette diversité des chants d’amour, émis le plus souvent par les mâles, s’ajoutent différents signaux sonores plus occasionnels : cris de contacts physiques, signaux de rivalité, d’alerte ou de détresse…

Entre les rires de la Grenouille rieuse, les trilles mélodieux du Crapaud vert, les notes flûtées de l’Alyte accoucheur, les discrètes « pétarades » des Grenouilles rousses, les concerts assourdissants des Rainettes vertes ou encore les grincements étranges du Pélodyte ponctué, les chants des amphibiens vous réservent bien des surprises…

Les sons de la nature sont source d’émerveillement, d’émotion, d’inspiration… Que ceux des amphibiens suscitent en vous l’envie de mieux les connaître, d’aller les rencontrer, les observer et, qui sait, de participer à leur protection… Bon voyage sonore.

Stéphane Vitzthum

Les extraits sonores sont là!

Commenter cet article